4.jpg

Editions

 
Revoir le bois des Anémones.jpg

Revoir le bois des anémones. Animaux.  Balade en orage

2022

Editions d'en bas

La première pièce dresse le portrait de la compagne de J. Mages et de sa mère, décédée d'un cancer quinze ans auparavant. La seconde met en scène la mort du dernier représentant d'une espèce de grands mammifères devant deux personnes au milieu du XXIe siècle tandis que la troisième décrit la veillée d'un homme malade dans sa propriété, où ses proches requièrent ses dernières volontés.

Un Arbre est assis.jpg

Un arbre est assis

2021

BSN Press, Collection Fictio

Une comédie poétique dans laquelle Michel, à la fois mari sensible, ami fidèle et fils malmené, sent peu à peu son corps se métamorphoser. En regardant les arbres, il s'aperçoit qu'il commence à comprendre leur langue.

Valse aux Cyprès.jpg

Valse aux Cyprès

2018

Edi­tions L’Age d’Homme - Lausanne

Quatre jeunes gens cherchent « quelque chose à faire ». Peu à peu, la soirée entre amis se gangrène et apparaît la faille: un dégoût, une incompréhension, une révolte, une rage, puis une décision irrévocable et insidieuse s'impose. Une réflexion théâtrale et poétique sur les tueurs de masse et les origines de la violence. Suivi de «Automne» et de «Sans partir».

Voyage Illuminé.jpg

Voy­age Illu­miné et autres textes

2016

Edi­tions L’Age d’Homme - Lausanne

J'irai par la fenetre. Courrai aussi vite que la bise Sauterai les barrieres des jardins Ne suivrai pas la route, non, vos fantomes pourraient me surprendre, je ne m'arreterai pas jusqu'a la ville, puis la grande ville, puis le continent ville, celui que l'on traverse en d'interminables lunaisons, alors je dormirai dans les coins sombres, avec les chats et les chiens errants, volant leurs pitances pour un soir, devisant avec les clodos sur le rapport qualite-prix de telle ou telle piquette, entre les fievres et les chiasses, je gouterai l'eau du caniveau, la viande des poubelles...

Melopée.jpg

La Mélopée du Petit Bar­bare

2015

Edi­tions Les Soli­taires intempestifs - Besançon

Oui, j’ai eu peur, j’ai senti la colère, une immense colère, alors j’ai continué… J’ai continué à faire le mal, oh, pas sur les autres, ni sur des animaux, non, je les aime trop, j’ai décidé de cracher sur les autres, ceux qui voulaient l’enfant sage, ceux qui vivent en refusant tout, j’ai craché sur eux et je me suis mis une aiguille dans le bras pour voir ce que ça fait, j’ai frappé et me suis fait tabasser pour voir ce que ça fait, je me suis évadé, j’ai braqué, giflé, dealé, dormi sur le trottoir pour voir, failli mourir pour voir ce que ça fait…

Les Perdus.jpg

Les Per­dus

2010

Edi­tions Paulettes - Lausanne

Une banlieue où traînent quelques miséreux dédaignés par «le dehors». « Le dehors » c’est plus loin, là où les riches se sont bâti une ville en lisière de paradis. Un endroit où tout pourrait encore être possible. Un jour la chance semble sourire à l’un d’eux : il a la possibilité d’aller faire des études - là-bas… A l'heure des grandes crises économiques, cette fable pose la question de l'exclusion toujours plus menaçante et irréversible de l'Homme face à sa communauté, sondant le phénomène de la chute sociale.

Un homme Seul.jpg

Un Homme, seul

2009

Edi­tions Paulettes - Lausanne

Une banlieue où traînent quelques miséreux dédaignés par «le dehors». « Le dehors » c’est plus loin, là où les riches se sont bâti une ville en lisière de paradis. Un endroit où tout pourrait encore être possible. Un jour la chance semble sourire à l’un d’eux : il a la possibilité d’aller faire des études - là-bas… A l'heure des grandes crises économiques, cette fable pose la question de l'exclusion toujours plus menaçante et irréversible de l'Homme face à sa communauté, sondant le phénomène de la chute sociale.